top of page

ETAT D'URGENCE,
fragment d'un siècle à venir

création d'une installation préfigurant un spectacle.

Entre écriture contemporaine, récit documentaire et dispositif immersif, État d’urgence est une installation sonore pour une personne autour du dérèglement climatique et des droits humains.


Le visiteur équipé d’un casque audio est invité à s’asseoir devant une boîte dans laquelle il doit glisser sa tête. À l’intérieur, il s’immerge dans un paysage évolutif, une atmosphère, des odeurs. Durant 20 minutes, il est plongé dans un récit d’anticipation : c'est un fragment, un instantané de la grande histoire de la planète au XXIe siècle qui se déroule devant lui. Ce récit fictionnel écrit par l’auteur Alexis Fichet cohabite avec de la parole documentaire captée par le documentariste Aurélien Blondeau et vient donner corps à cette installation immersive.


État d’urgence questionne la place de l’individu face à ses projections futures et son rapport au monde globalisé. Cette installation plonge le visiteur dans une expérience intime du futur.

Création d'une installation dans le cadre de l'exposition collective Passages, par-delà de l'inquiétante étrangeté. 

aux Ateliers du vent à Rennes en septembre 2022

miss alaska usa

création en décembre 2017 au théâtre du Hublot à Colombes

Entre écriture contemporaine, matière documentaire, performance plastique et manipulation d’objets, Miss Alaska Usa explore durant une heure la relation entre territoire et identité.

Le point de départ de notre travail est un fait réel. Conséquence du réchauffement climatique, l’île de Sarichef en Alaska disparaît peu à peu.

L’enjeu dramaturgique et esthétique est de réussir le tissage entre d’un côté une matière documentaire constituée de témoignages recueillis auprès de la population de l’île arctique et de l’autre un récit fictionnel inédit, créé pour l’occasion. Celui-ci s’articule autour du personnage de Nora, habitante de l’île. Adolescente de culture inuite elle rêve d’être élue Miss Alaska Usa. Plus elle mange, plus elle grossit à mesure que son île rétrécit. Un relogement loin du territoire de ses ancêtres remettra t-il en cause les fondements de son identité ?

Pour traiter cela nous proposons un solo adapté à tout type de public. Une seule femme en scène inscrite dans un dispositif organique manipule les objets et les matières qui l’entourent. Elle entame un dialogue avec les personnages, les figures, les esprits et ce paysage mouvant, à la fois concret et mental.

mise en scène collective

auteure-interprète : Maïna Madec

scénographe , éclairagiste et créatrice sonore : Camille Riquier

collaboratrice artistique : Anouch Paré

crédit photographique : Jean-Philippe Velu et Camille Riquier

bottom of page